CRESSONSACQ - Le cadastre de 1680

A PROPOS DE CE DOCUMENT CADASTRAL DE LA FIN XVII ème par Hubert DOISY

Ce plan de la seigneurie de Cressonsacq se trouve aux archives de Beauvais, j'y ai pris quelques photos, car c'est véritablement un document exceptionnel. Je daterai le plan aux alentours de 1700, en effet, la grange et le porche de ma ferme construits en 1733 par Mr OGIER, ambassadeur au Danemark et acquéreur de la seigneurie, n'est pas encore visible .

Armons nous d'une loupe et prenons le temps de détailler les particularités topographiques de notre village du 17 éme siècle.... et que remarquons nous ?

- La tour actuelle est celle la plus proche de l'église (encore chapelle du château en ces temps), le CD 37 passe donc en plein milieu du château. Les douves ne l'entouraient pas entièrement et un jardin "à la française" de plus de 2 hectares, visible actuellement par les contours du cadastre, agrémentait le lieu . Un imposant parc boisé, percé de larges allées traversières (là où se trouve le cimetière extérieur) jouxtait les jardins...

Au regard de la hauteur de notre tour rescapée, imaginez des toitures sur les quatre tours et sur le corps de logis! le château devait avoir fière allure et visible de très loin dans la plaine, attisant quelque convoitise de nos voisins !

- Pour le village proprement dit, la rue du "jeu d'arc" n'est pas encore percée (1880), il fallait empreinter la rue Bullot (De Guingue) pour se rendre à Grandvillers aux bois, ou mieux, la rue du moulin qui prolongeait la rue "Vers", rue principale du bourg (la rue neuve à déjà ce nom à l'époque !).

La rue "Pasque- Cantin"avait ses chances de devenir primaire avec son demi-tour pour les chariots en bout. Cela ne s'est pas fait et pourtant elle valait bien la rue Bullot pour son emprise. Les ruelles du "Cul de Sac" , du "Sacrement" et celle des "Blattiers" n'ont pas changées. La rue du bois était bordée d'arbres (fruitiers ?) jusqu'à l'entrée du bois de Cressonsacq-Rigally , ainsi que le début du chemin vert qui mène à Cernoix-Clermont.

- Une énigme apparaît au bout de la rue verte ! Vous avez toujours votre loupe ? Je remarque un monticule important (ou une cavité ? ) Il est presque de la taille du château ! Était-ce l'emplacement d'un moulin ? Une motte féodale antérieure au village ? Une marnière comme il en existe au chemin vert ?

- Coté bâtiments, celui de la mairie (vendu par Mr Debonne en 1859) est déjà là, le presbytère perpendiculaire à l'église aussi , le calvaire en face de la mare et la "ferme Leclerc" itou... Le lieudit "les vignes" en bout de la rue Bullot se nommait "le clos Debonne" et comptait 32 parcelles de cépages. Je sais par un descendant, Monsieur Fernand Lapierre, que la famille Debonne (sa grand-mère) était affiliée aux seigneurs de Cressonsacq.

- D'après la synthèse de ce plan, je peux compter environ 25 fermes, comprises les deux de la seigneurie, et autant de maisons d'habitation ....Ne nous méprenons pas, la population devait être supérieure à 300 âmes car les logis étaient sur occupés en ces temps.... mais ce n'est qu'un avis..... Et j'attends les vôtres sur ce sujet .....

Si vous allez sur les publications communales (bulletin 2010), vous trouverez aux pages 18 et 19 des cartes commentées pour mieux vous situer dans le village.

Nous restons toutefois à votre disposition pour tout commentaires, explications dont vous auriez besoin, utilisez pour cela la boite de dialogue du site pour poser votre question sans omettre de vous faire connaître et de mettre vos coordonnées. Nous ne répondrons qu’aux questions sérieuses.

voici les extraits des photos réalisées, il suffit de cliquer dessus pour avoir accés au grand format.

la legende du cadastre : le village ouest :
le village : le chateau et le parc jardin et la chapelle :
Le moulin : la rue verte :
le bois vers Cernoix : le bois sur Cernoix suite :
le territoire communal :